Une fin de semaine qui marque l’aboutissement de deux belles courses pour Comme un seul Homme. Jeudi dernier, Eric Bellion, aux côtés de toute l’équipe COMMEUNSEULHOMME et de Thierry Willieme, prenait le départ de l’Artemis Challenge, une course au grand cœur dont les bénéfices étaient reversés à des associations caritatives. Ce dimanche, c’est à la Rolex Fastnet que le duo Eric Bellion et Anthony Marchand s’attaquait. Un beau challenge pour COMMEUNSEULHOMME qui naviguait au coude à coude avec certains des plus grands marins de la planète. Un premier test réussi et riche d’apprentissages pour Eric…

Malgré le temps très pluvieux, le vent, l'esprit de compétition mais aussi les sourires ne manquaient pas au rendez-vous de l’Artemis Challenge.

alt

La première partie de la course n'a pas été facile à gérer. Le départ a été donné à 10 heures sous une pluie battante et un vent de 13/14 nœuds d'est/nord-est, avec un fort courant descendant poussant les bateaux vers la ligne de départ.

alt Photo credit @Lloyd Images

Des conditions difficiles ayant rendu le départ des IMOCA particulièrement intéressant. Un beau jeu tactique et stratégique a dû être mené dans le Solent, les concurrents ont dû en effet effectuer de nombreux empannages pour pallier au vent tournant. Sur COMMEUNSEULHOMME, c’était Gaël qui gérait la stratégie.

alt

PRB et Quéguiner Groupe ont pris le lead de la course, talonnés, suite à son louvoyage efficace, par SMA, mené par Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux.

Parfaitement dans le coup jusqu’aux Needles, COMMEUNSEULHOMME s’est fait distancer à cause d’un problème technique lors de l’affalage du spi. Grâce à une très bonne vitesse au près bon plein, ils ont pu revenir un peu sur les leaders lors de la descente de la côte ouest de l’île de Wight. Après la pointe Saint-Catherine au sud de l’île, le parcours n’offrait pas d’autre option qu’une remontée au près serré. Difficile de revenir dans ces conditions. Le vent a fortement faibli vers la fin ce qui n’a pas facilité le travail de nos navigateurs qui se sont vus arriver, heureux et plein de sagesse, mais bons derniers de la course.

Pas de repos pour les braves ! A peine deux jours plus tard, Eric et Anthony reprenaient la mer pour la Rolex Fastnet Race aux côtés de huit autres IMOCA.

alt

La Fastnet ou plutôt la Slownet comme nous l’avons surnommée chez COMMEUNSEULHOMME ! Un départ marqué par du tout petit temps et une mer d’huile, et des conditions de navigation difficiles sur les 600 milles de la course au large pour monter jusqu’au phare du Fastnet en mer d’Irlande.
COMMEUNSEULHOMME prend un bon départ, un moment crucial pour véritablement affirmer les capacités du bateau dans ces conditions.

Le départ des IMOCA peut-être visionné ici: https://www.youtube.com/watch?v=JJX7mKgno5A

La situation s’est compliquée à l'approche des Scilly pour ‪‎COMMEUNSEULHOMME. Le vent, revenu de l'Ouest, favorisait les premiers de la flotte tandis que ceux un peu en arrière étaient dans des flux faibles et perturbés.
Passer à l'est de la zone d'exclusion ne s’est pas avéré une option payante pour les IMOCA qui se sont englués dans une zone de molles dont ils ont eu beaucoup de mal à s’extirper. Eric et Anthony ont longuement hésité à prendre l’option sud de la zone d’exclusion, ce qui aurait été un vrai coup de poker, mais ils ont préféré rester au contact afin de se mesurer aux autres IMOCA, véritable objectif de ce Fastnet.

Le passage du mythique Fasnet s’est fait pendant la nuit sous un vent qui a fini par rentrer à l’approche du rocher.
alt

Pour le retour, avec un vent plus soutenu entre 18 et 22 nœuds, Eric et Anthony se sont fait plus plaisir. De retour à Plymouth dans la journée, ils ont démontré un bon potentiel de vitesse et sont rentrés à quelques encablures seulement des leaders de la course, PRB avec Vincent Riou et Sébastien Col et Quéguiner-Leucémie Espoir avec Yann Eliès et Charlie Dalin.

alt

Le résultat sportif n’était pas l’objectif principal de cette participation mais les deux courses ont permis de tester les capacités du bateau dans des conditions variées et de se comparer aux plus forts.

Forts de cette expérience, Eric et l’équipe prennent désormais quelques jours de congés bien mérités. Prochain RDV probable le Défi Azimut qui aura lieu fin Septembre.

En attendant, retrouvez C1SH sur les réseaux sociaux !

Le classement de l’Artemis Challenge, catégorie IMOCA :

1/ PRB : Vincent Riou
2/ Groupe Quéguiner : Yann Eliès
3/ SMA : Paul Meilhat
4/ Hugo Boss : A. Thomson
5/ Banque Populaire : A. Le Cléac’h
6/ Safran : M. Lagravière
7/ Kilcullen Voyage : E. O’Coineen
8/ Initiatives Coeur : T. de Lamotte
9/ Artemis Ocean Racing II : S. Clay
7/ COMMEUNSEULHOMME : Eric Bellion

Le classement de la Rolex Fastnet Race catégorie IMOCA :

1/ PRB : Vincent Riou et Sébastien Col
2/ Quéguiner- Leucémie Espoir : Yann Eliès et Charlie Dalin
3/ Safran : Morgan Lagravière et Nicolas Lunven
4/ Le Souffle du Nord : Thomas Ruyant et Adrien Hardy
5/ Initiatives-cœur : Tanguy de Lamotte et Samantha Davies
6/ Banque Populaire : Armel le Cléac’h et Erwan Tabarly
7/ COMMEUNSEULHOMME : Eric Bellion et Anthony Marchand

Non classé :
– SMA : Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux (abandon)