Bonsoir à toutes et à tous,

Depuis vendredi date de notre arrivée et date des terribles attentats parisiens, nous n'avons pas envie de trainer au Brésil. Nous avons tout mis en œuvre pour rentrer en France le plus rapidement possible. Ce n'est pas facile pour toute l'équipe de vivre en tel drame loin de notre pays. Nous pensons beaucoup à vous qui êtes là-bas...

Mes bottes ont donc à peine séchées que je les ai reposée à bord de COMMEUNSEULHOMME pour ce que je considère être la plus difficile des aventures de cette année pour moi : je ramène le bateau en Europe en solitaire. Je vais commencer en mode faux solitaire d'Itajaï à Recife c'est à dire accompagné de David Treguier. David a pour mission d'absolument rien faire à part être disponible en cas de besoin. Puis à partir de Recife et jusqu'à Port-la-Forêt en Bretagne, je serai seul à bord.
Je vous avoue, je n'en mène pas large. La tâche est énorme pour moi qui n'ai jamais vraiment fait de solitaire. À peine un mois et demi l'année dernière sur le Figaro de Michel Desjoyeaux. Là, l'enjeu et la taille du bateau n'ont rien à voir.

Pour cette traversée, au contraire de la Transat Jacques Vabre, je ne viserai pas la performance, mais plutôt ma capacité à récupérer et gérer proprement le bateau. Le sommeil est un point crucial. Ces machines procurent beaucoup de stress et il va falloir que je m'y habitue pour trouver le sommeil rapidement. Quand vous n'arrivez pas à vous reposer, vous rentrez vite dans le rouge et créez un cercle vicieux : mauvais choix, blessure, peurs et donc stress qui vous empêche encore plus de dormir. Aujourd'hui, j'ai beaucoup de mal à m'endormir, car mille choses me passent par la tête et mes sens restent en éveil pour écouter les réactions de l'IMOCA. J'envie Sam que je retrouvais toujours en train de ronquer dur quelques secondes après m'avoir dit "Je vais reposer ma tête".
Sam a grandi sur un bateau, c'est un marin habitué des formules 1 des mers. Moi, j'ai mes classes à faire et c'est maintenant que ça se joue. J'y travaille.
Je vous raconterai au jour le jour cette expérience qui est pour moi sans doute la plus grande aventure de ma vie.

À demain

Eric