Hier soir, au Général, c’était plus de 70 personnes, familles, mécènes et amis, réunis autour de Eric Bellion et de Sam Goodchild, très fiers de la performance des deux skippers.

Une vacation téléphonique était organisée à 19h TU, au cours de laquelle Eric nous confirmait être rentré dans cette troisième dépression encore plus virulente que les précédentes :
« On est au large des Açores, le vent souffle du Sud-Ouest à plus de 35 nœuds (force 8), et va encore grimper cette nuit pour s’orienter Ouest puis Nord-Ouest jusqu’à demain fin de matinée… Nous sommes sous trois ris et J3 et on se fait bien secouer. Mais tout va bien et comme depuis le départ, ce sont des nuits de pleine lune, on apprécie plus que jamais ! »

Ce matin, l’écart entre les premiers de la course et COMMEUNSEULHOMME s’était creusé. Le quatuor de tête a réussi à prendre le vent grâce à la dépression qu’ils ont subi.
Eric et Sam se maintiennent en 10e place du peloton à 435 milles nautiques de Banque Populaire VIII, recevant toujours un vent de tribord de 25 nœuds en moyenne.

La journée a été marquée par un nouvel abandon, celui d’adopteunskipper.net, victime d’un problème technique au niveau de la basse bastaque tribord (câble qui assure la tenue du mât). On imagine facilement la nuit que les skippers viennent de passer en mer mais malgrès les conditions, le moral de Sam et d'Eric est au beau fixe.

Thank God it’s Friday ! Les conditions devraient s’améliorer à partir de ce soir. Nos navigateurs pourront abandonner leurs combinaisons en néoprène et s’orienter vers le sud.